The Daily Shaarli

All links of one day in a single page.

June 18, 2019

Le Puy du Fou donne 50 000€ à une association anti-IVG et anti-euthanasie - ladepeche.fr - Liens en vrac de sebsauvage

Bien bien bien... je prend note. Terminé en ce qui me concerne, et je déconseillerai à toutes mes connaissances d'y mettre les pieds. Je refuse de mon argent aille à des gens qui luttent CONTRE le droits des femmes de disposer de leur propre corps.

Bah en même temps, c'est une création de De Villiers, pas étonnant que l'argent qui y est généré servent à financer des réacs dégueux (google un peu tu appréciera les partenariats avec la russie poutinienne pour construire un parc près de Moscou et un autre dans la Crimée récemment annexée.)

Et de façon plus large, le Puy du Fou, sous couvert de vulgarisation historique (niveau Lorant Deutsch la vulga), c'est avant tout une machine à pousser les thèses royalistes, nationalistes et réacs de De Villiers.

Si tu veux visiter un un truc vraiment intéressant et pertinent historiquement il y a le projet d'archéologie expérimentale de Guédelon (reconstruction d'un chateau du 13eme siècle et des méthodes de constructins de l'époque) qui vaut 200 fois mieux que le Puy du Fou, qui ne finance rien de chelou (les entrées ne servent qu'à financer le projet) : https://www.guedelon.fr/

(20+) En Allemagne, «des opposants aux néonazis sont régulièrement attaqués» - Libération
thumbnail
Décryptage. Un baril de dynamite posé sous les fondements de la protection sociale | L'Humanité
thumbnail

En clair, alors que la cotisation garantit l’ouverture de droits aux assurés sociaux, le financement par l’impôt lui substitue une logique d’assistance sociale dans laquelle chacun est redevable à la société. C’est le dynamitage de la protection sociale née de la Libération qui se prépare. « Cette transformation, il faut en tirer toutes les conséquences, poursuivait Emmanuel Macron. Il n’y a plus un droit au chômage, au sens où on l’entendait classiquement, il y a l’accès à un droit qu’offre la société mais sur lequel on ne s’est pas garanti à titre individuel, puisque tous les contribuables l’ont payé. » CQFD.

Le point d’arrivée de cette logique, c’est un système de « droits et devoirs » qui ouvre la porte dans les faits à tous les abus : filet de sécurité minimal d’un côté, avec le risque de voir les prestations d’assurance-chômage ou de Sécurité sociale transformées de plus en plus en aide sociale universelle uniforme ; inflation des « devoirs » de l’autre, dont la « belle question politique » du travail gratuit posée par Édouard Philippe est l’une des traductions.